loi du plus fort

Publié le par Mel

Ce qu'il y a de rigolo avec la vie des bêtes, c'est qu'elle est plus complexe qu'on peut se l'imaginer au départ. Nos trois bébés minous en sont un bel exemple. Dans la nature, seuls les plus forts survivent, n'est-ce pas ? D'ailleurs, la mère ne nourrit que ceux dont elle est sûre que cela vaille le coup. Simple, cruel, efficace. La survie du plus apte, rien de subtil là-dedans, n'est-ce pas ?

Or donc, nous avons trois chatons, une écaille de tortue, un tigré et un félix (ou chat nois et blanc). Les deux premiers sont forts. Le troisième est largement plus faible, plus petit, etc. D'ailleurs, quand Anté se retourne et écrase sans le faire exprès un de ses bébés, vous pouvez parier que c'est celui là. Les deux autres se battent dès qu'ils sont tous deux réveillés pour la meilleure tétine (rangée du milieu, celle située en haut au moment). Et c'est féroce, ils y vont à grand coup de tatanes dans la tronche de l'autre et toutes sortes de ruses et de violences. Perso, je serais minette que ça me gonflerait, leur rivalité, tant ça tire sur la tétine, mais bon, elle a l'air de prendre cela avec philosophie. Clairement, le félix, lui, n'est jamais impliqué dans ces baggares. Quand les bébés minous se mettent en tas pour pioncer, le tigré et l'écaille se battent un peu (quoique de manière ensommeillé) pour savoir qui s'installe dessus et qui se fait écraser. Pour le félix, aucune question à se poser : il sert de base au tas. Pourtant, c'est sans doute lui qui grossit le plus vite des trois. Ben oui, minette a plein de tétines, pas toutes aussi bien situées que celle du milieu en haut, mais enfin, qui marchent, hein. Et personne d'autre que lui n'y becte. L'écaille, elle, à force de volonté, de domination, de force, est... passée par dessus le bord du lit et j'ai bien cru que c'en était fini d'elle. Heureusement, à son âge, on est encore en caoutchouc et elle a eu du pot, mais bon, tout ça pour dire, hein. Dans la vie, y'a les forts et puis y'a les autres, les intelligents, quoi. Le petit félix, c'est un petit peu la force tranquille, la coolatitude. Et je vous parie qu'arrivée à l'âge où il s'agira de courir dans tous les coins, ce ne sera pas le dernier. Mais peut-être se prendra-t-il moins de gadins que les autres...

M'enfin, en réalité, j'en sais rien. Mais ce qu'il y a de vraiment rigolo, c'est que ces bébés minous de 2 jours, ils pioncent encore plus que des chats normaux (qui dorment déjà entre 17 et 20 heures par jour en moyenne), ils n'ont pas encore les yeux ouverts et l'essentiel de leur activité peut se résumer à : bouffer et grouiller comme des petits rats pathétiques. Et pourtant, ils ont déjà des caractères bien à eux, très différents d'un chaton à l'autre. J'adore !

Commenter cet article

dorothée werner 23/06/2009 11:09

BonjourJournaliste au magazine ELLE, je prépare un reportage à Casa (sur les français d'origine marocaine (qui ont fait tte leur scolarité en france) et qui viennent là pour trouver enfin un boulot à la hauteur de leurs compétences... enfin, je cherche surtout des filles, ELLE oblige!) et en surfant je tombe sur votre blog.. qui est vraiment très sympa! Du coup j'avais envie de vous contacter pour vous demander deux trois petits trucs.. Merci de me répondre, qu'on puisse se mailer en direct! a bientôtDorothée Werner ELLE France 

Angie 29/05/2009 19:59

"La raison du plus fort est toujours la meilleure" des bises ;)

Hervé 19/05/2009 12:14

J'ai hâte de les voir :-)